Compte-rendu de la table ronde Révolution Sensible

L’animateur et rédacteur :
Alexis Durand Jeanson, co-initiateur et facilitateur du projet-manifeste Révolution Sensible
Les intervenants :
Camille Poirier, responsable Environnement à la Communauté de communes du Pays de La Gacilly.
Henry-George Madelaine, sociologue, co-fondateur et représentant de la SCIC « Le Champ commun ».
Auguste Coudray, directeur de la Communication et Relations publiques Bretagne et président du festival de photographies La Gacilly
Fabrice Beun, enseignant et représentant de l’AMAP Le Monde Gacillienne.
Jacques Brégeon, enseignant chercheur, fondateur du CHEDD – Collège des Hautes Études en Développement Durable et cofondateur de l’association Compétences 21.

table ronde

Retour sur les idées majeures
« Momentum » : accumulation d’énergies suffisantes pour passer à un autre monde.
Des lignes ressortent dans les projets de coopération :
– INDIVIDUEL & COLLECTIF :
o Conjuguer des compétences
o Utopies = se fabriquer un avenir commun
o Parier sur la diversité
o Un brin de folie ?!
– DYNAMIQUES TERRITORIALES :
o Processus : répondre à des enjeux majeurs, la dimension politique est ainsi indispensable.
o Rêves, Poésie et Rondeur : raison de sens et « d’Art’tractivité » => il faut chercher la singularité et l’atypisme.
o « Territoire ensemencé » : esprit de « terroir » et logique de « territoire de projet »
o S’appuyer sur le tissu et la vie associative
o « Son territoire » : notion d’appartenance
o Destination touristique pour vivre une expérience gacillienne
o Paysages // Territoires
o Mobiliser : il faut des lieux et des espaces-temps de convivialité pour faire rencontrer les acteurs et les faire se connaître
o Inventer « des friches territoriales » pour contrer le zonage par spécialisation et standardisation des formes territoriales
o Tisser du lien et de la proximité : producteurs locaux, circuits directs et courts, partenariats … et articuler les relations.
o Construire des « Oasis de vie » chers à Edgard Morin, la notion de « tiers lieu » n’est pas loin…
o Capitaliser : comment passer de la Connaissance à la Compétence individuelle et de cette dernière à la Compétence collective ?
o Il faut inventer de nouveaux référentiels par des projets collectifs => apprendre en faisant !
Les ingrédients de la coopération et de la créativité territoriale :
Complémentarité + Affinités + Faire ensemble + Partager des savoirs + Rêve commun + Économie du Partage et de la Participation + Diversité + « Allumette collective » + Imagination / Invention + La Croissance sélective + Questionnement permanent + Pourquoi / Pour quoi + Se connaître + Faire rapprocher les Hommes + Partager une vision / des initiatives + (se) faire confiance (en l’avenir) + Mise en commun
La collectivité locale doit « lâcher prise » et adoptée une posture facilitatrice, de mise en dialogue et de soutien. Elle doit chercher à fédérer les énergies autour de projets communs, comme le TEPOS – territoire à énergie positive et fabriquant des synergies entre acteurs // matières et savoir-faire …

L’équipe de La Passerelle remercie tous les intervenants et participants à ce débat enrichissant.

Et pour plus d’information, rendez-vous sur : revolution-sensible.com

#broceliande

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s