Exposition « Au Fil du Temps »

C’est une histoire de fil, une histoire de temps ; un temps consacré à tisser, nouer, lier, assembler.

Il s’agit aussi d’un voyage dans le temps, d’un travail de mémoire pour certains artistes.

On redonne vie à des objets d’une autre époque, des choses oubliées au fond de nos tiroirs. Ainsi, les 3 Tisseuses de liens révèlent les napperons de nos grands-mères dans leurs installations.

Et la toile de jute revit sous les mains de Félix Hemme qui la façonne dans un subtil jeu de lignes.

C’est au fond des abysses que nous entraîne Danielle Péan Le Roux. Ses méduses sont le résultat d’un travail de patience, de minutie, avec le fil.

En remontant des profondeurs, la rencontre avec les poissons de métal d’Éric Devantoy a de quoi surprendre. Ses assemblages aux yeux de verre sont réalisés à la soudure.

Luc Leguérinel saisit le bon moment pour immortaliser les installations éphémères et naturelles qu’il compose. Le temps s’arrête alors, juste un instant.

 

Exposition à découvrir du 21 mars au 17 mai 2020 à
La Passerelle – Lieu d’exposition à La Gacilly.


▪ En raison des nouvelles dispositions liées au Covid 19, il est possible de venir découvrir l’exposition Au fil du temps
uniquement sur rendez-vous (auprès de lapasserelle@oust-broceliande.bzh ou au 02 99 93 47 57)
▪ Du mercredi 20 mai au vendredi 5 juin, aux horaires habituels
(mercredi et vendredi 14h-17h et samedi-dimanche 14h-18h).

Dans le cadre de cette exposition, des ateliers artistiques
seront proposés par Luc Leguérinel pour petits et grands ! 

 

Exposition « Rayonnement »

L’hiver, c’est le froid, le manque de clarté, de lumière.

 

Vous allez découvrir à travers cette exposition, qu’il est tout à fait possible de contourner la grisaille hivernale et de vous en faire voir de toutes les couleurs. Une ribambelle de teintes chaleureuses, des tonalités pétillantes, des tons neutres et délicats, des nuances profondes et lumineuses viennent ainsi réchauffer, vitaliser, rayonner.

Le « rayonnement » désigne le processus d’émission ou de propagation d’énergie, mais pas seulement. Le rayonnement peut-être aussi local, et notre territoire regorge de talents.

Les artistes ici exposés résident tout près de chez nous. Laissez-vous guider par les drôles de bestioles de Martine Béchir. Ces sculptures vous accompagnent vers le travail de Chris Le Guen qui questionne sur la perception de la lumière. Elles vous proposent ensuite une immersion en pleine nature au travers des toiles de Franck Sordot et de Michel Charlier-Haldorf.

 

Exposition à découvrir du 11 janvier au 8 mars 2020 à
La Passerelle – Lieu d’exposition à La Gacilly.

Ouverture les mercredis et vendredis de 14h à 17h
et les samedis et dimanches de 14h à 18h.

 

Exposition T(eau) ou T(art)

Exposition T(eau) ou T(art)

Dans l’art, le thème de l’eau est grandement traité au cours des siècles. Cette année, c’est aussi la thématique choisie, celle que propose cette exposition, d’associer l’eau aux Métiers d’Art et de la Création.

Omniprésente dans l’univers, l’eau est à la fois source de vie et d’énergie, symbole riche de significations.

L’eau peut être douce, salée, fraîche, jaillissante, stagnante, déchaînée, cristalline, sombre aussi parfois… Il est donc naturel que cet élément aux multiples facettes devienne une source d’inspiration inépuisable pour les artistes. Vitale pour nous tous, elle est indispensable pour transformer la matière, pour la façonner, pour la valoriser et ainsi lui donner toute la noblesse qu’elle mérite.

L’eau, c’est le lien. Ce lien qui relie les hommes et les femmes, les bourgs et les villes, les cultures et le patrimoine.

L’eau, c’est aussi le symbole. Symbole de pureté, de transparence, de calme et de force.

Et enfin, l’eau c’est la vie. C’est la fraîcheur des rencontres, le plaisir des moments partagés et le bonheur d’être ensemble.

Affiche de l’exposition Teau ou Tart à La Passerelle à La Gacilly

Exposition à découvrir du 12 octobre au 29 décembre 2019 à La Passerelle – Lieu d’exposition à La Gacilly.
Ouverture mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 14h00 à 18h00.

Exposition « Ateliers d’Art de France »

La Passerelle accueille les œuvres des 9 lauréats du concours régional Ateliers d’Art de France. Cet événement met en lumière les savoir-faire de ces professionnels des métiers d’art de grand talent.

Le jury s’était précédemment réuni à La Passerelle pour désigner le lauréat. Le jury a remis le prix du meilleur créateur d’art de Bretagne à Pascal Jaouen, brodeur et à Delphine Aubert, tapissière, pour leur fauteuil Douceur de coquillages, conçu à quatre mains.

Retrouvez ces œuvres tous les jours de 10h30 à 18h à La Passerelle à La Gacilly.

Exposition-atelier-art-france-gacilly-1

Exposition-atelier-art-france-gacilly-2

Fauteuil-atelier-art-france-jaouen

 

Métamorphoses

Métamorphoses interroge sur le changement et nous invite à porter un regard personnel sur notre monde fluctuant, en perpétuelle (r)évolution. La métamorphose, passage d’un état à un autre, est multiple. C’est une transformation qui peut être vécue de l’intérieur, sur un plan psychique, spirituel, ou être perçue de façon visible par le monde extérieur. Les artistes exposés (Liv Chun, Mich Mao et Rémy Tassou ) abordent ces transmutations plurielles par le prisme de leur univers et par des techniques qui leur sont propre.

 

 

Exposition à découvrir du 23 mars au 19 mai 2019 à La Passerelle – Lieu d’exposition à La Gacilly.
Ouverture mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 14h00 à 18h00.

Exposition « Balade en mer »

Cette exposition nous emmène entre terre et mer. La mer, cette immense étendue d’eau salée, en perpétuel mouvement : la houle, le clapotis, les marées, les courants, les embruns. La beauté de la mer, son apparence infinie, la force de ses tempêtes… Sans oublier les plages de sable fin, de galets, les falaises rocheuses, les estuaires et rias, autant de lieux qui fascinent, qui invitent à la détente, véritable source de rêverie. C’est là, dans cet univers iodé, que nos trois artistes puisent leurs inspirations.

  • Les sculptures de Christine Le Luron sont empreintes des couleurs du littoral breton, elles sont souvent soufflées par la mer et par ses légendes, par les lumières que nous offre le bord de mer.
  • Emmanuelle Foucaud réalise des céramiques contemporaines en porcelaine et grès noir inspirées elles aussi du milieu marin, du monde végétal et minéral.
  • Patrick Nicol arpente l’estran où il ramasse les différents matériaux laissés par le passage de la mer et compose ensuite par assemblage, des tableaux, des sculptures.

Alors, cap vers le littoral et bon vent !

 

Exposition à découvrir du 12 janvier au 10 mars 2019 à La Passerelle – Lieu d’exposition à La Gacilly.
Ouverture mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 14h00 à 18h00.

 

 

 

Exposition « Jeux[suis]nature »

« Jeux (suis) nature » permet d’encourager les projets dédiés à la nature, la flore, les sites naturels avec les métiers d’art.

Parler des métiers d’art, c’est mettre en avant la matière première qui nous entoure : la passion. Passion des matériaux, des gens qui l’entourent, du temps qui passe, de rencontres de mondes opposés et parfois complémentaires. Bref, la passion qui existe entre le respect de la nature et la maîtrise d’un savoir-faire.

Cette exposition souhaite valoriser le travail de la matière et la relation qui existe entre le geste et le respect de la nature. Les 281 métiers qui constituent la liste des métiers d’art sont liés directement ou indirectement aux ressources végétales ou minérales que nous offre notre planète.

 

Exposition à découvrir du 13 octobre au 30 décembre 2018 à La Passerelle – Lieu d’exposition à La Gacilly.
Ouverture mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 14h00 à 18h00.

Exposition « Festival OFF »

En marge du Festival Photo La Gacilly, La Passerelle  vous invite à découvrir le travail de 2 photographes locaux :

– Alain EPAILLARD – « Cuba Rural »
– Sylvain DURAND – « Cairn de Gavrinis »

Affiche de la nouvelle exposition Festival OFF à La Passerelle à La Gacilly

Exposition photographique « Festival OFF » du 2 juin au 30 septembre à La Passerelle à La Gacilly.

A découvrir du lundi au dimanche de 10h30 à 18h30.

Exposition « Horizons lointains »

La dernière exposition à découvrir à La Gacilly…

Pour Victor Hugo, l’horizon souligne l’infini et dans cette exposition, nos quatre artistes vous invitent à la découverte d’horizons lointains au travers de leurs œuvres. Les pièces exposées vous entraînent dans des voyages lointains, qu’ils soient réels ou imaginaires.

Exposition à découvrir du 24 mars au 20 mai 2018 à La Passerelle – Lieu d’exposition à La Gacilly.
Ouverture mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 14h00 à 18h00.

Caroline Basuyau, artiste coloriste, profondément inspirée par la Polynésie vous propose un voyage plein d’exotisme dans des paysages imaginaires, peuplés d’animaux multicolores.

La nature est souvent si surprenante qu’elle inspire à l’infini. Sandrine Ramona est plus particulièrement attirée par le végétal. Elle vous présente une série de pièces en porcelaine, technique qui joue sur la légèreté et la luminosité.

Brigitte Desault interprète la beauté des paysages naturels et sauvages, en s’inspirant de photos glanées au cours de différents voyages. Ses tableaux réalisés au pastel sont très colorés et presque
surréalistes.

Alain Épaillard, quant à lui, apporte un autre regard sur la campagne et les villages de Cuba, pays qu’il a découvert en 2012. De ce voyage, il vient vous faire partager ses instantanés naturels et hors du temps.

L’horizon vous aspire vers le lointain, promesse d’un inaccessible ailleurs.

Exposition « Regards au féminin »

La dernière exposition à découvrir à La Gacilly…

Quatre artistes, quatre femmes qui, à travers des ambiances mystérieuses, urbaines ou naturelles, exposent leur réalité.

Exposition Regards au féminin à La Passerelle à La Gacilly

Exposition à découvrir du 13 janvier au 11 mars 2018 à La Passerelle – Lieu d’exposition à La Gacilly.
Ouverture mercredi, vendredi, samedi, dimanche de 14h00 à 18h00.

Catherine Brigliadori nous transporte dans l’univers de la mode, de la féminité et nous offre des portraits d’une grande délicatesse, hauts en couleur. Par son regard qui porte plus loin que
la surface des choses, elle nous présente des femmes immergées dans des univers différents, ornés de détails stylistiques, floraux et pailletés.

A travers la représentation de nus, féminins principalement, Chantal Molinié-Jonquet cherche à saisir la forme dans l’instant pour transcrire le frémissement de la vie. Ses pièces en bronze
inscrivent les œuvres dans la durée et leur permettent d’échapper à la dégradation inéluctable liée au passage du temps.

Catherine Bertaud se plait à nous surprendre, avec un travail graphique d’une grande précision, tout en finesse, qui joue avec nos sens. Ses silhouettes statiques et déstructurées éveillent la
curiosité et stimulent l’imagination de chacun en offrant au regard ce qui n’est pas montré.

SoiseM, quant à elle, crée des univers forts et singuliers, de couleurs chatoyantes. Ses personnages marionnettisés et robotisés dans leur forme sont pour l’artiste une façon de mettre en exergue,
avec cette subtilité qui lui est propre, les travers de notre société moderne.

Laissez votre regard vous transporter dans ces univers féminins.