Portrait d’artiste : Morgane Côme

Née à Epinal, Cité de l’Image, en 1988, Morgane Côme a grandi en Lorraine, région morgane-comemarquée par une forte tradition industrielle et artisanale. Sa formation de graphiste l’a amenée à m’installer à Londres où elle a exercé ce métier pendant cinq ans. Au fil des rencontres et des expériences professionnelles, elle a enrichi sa culture graphique, son intérêt pour la typographie et les métiers manuels et découvert une passion: la peinture en lettres. Depuis février 2014,  elle apprend les techniques traditionnelles du peintre en lettres grâce à des artistes très expérimentés comme Mike Meyer ou Pierre Tardif.

Elle a également co-fondé le collectif « The Brushettes » pour décrocher des premiers projets professionnels à Londres. Dans le cadre de sa pratique, elle peint à main levée sur des façades, enseignes, vitrines, véhicules… Le peintre en lettres ne se contente pas d’écrire et de reproduire des lettres, il leur donne du sens. Morgane décline donc la lettre sous toutes ses formes, afin de lui transmettre l’esprit du lieu pour qu’elle devienne porteuse d’un message, d’une identité. Elle s’inscrit autour du lien entre tradition et modernité. Les formations proposées dans le domaine de la peinture en lettres étant très rares, elle s’applique à respecter les techniques traditionnelles tout en mettant les compétences acquises au service de projets avec des visuels contemporains.

Sa passion pour la peinture en lettres l’a amenée à comprendre l’importance de l’héritage de la lettre à travers les siècles. Par exemple, les signes fantômes, ces lettrages dont on devine les contours effacés au bord des routes nationales, illustrent bien l’héritage de ce métier. Avec la calligraphie, c’est l’importance de la maîtrise de la plume qui a laissé ses empreintes dans les formes des lettres jusqu’à aujourd’hui.

Ont participé à l’oeuvre exposée :
Morgane Côme: Concept et peinture en lettres, Graphiste et peintre en lettres, Epinal
Benjamin Le Bellego: Découpe et assemblage structure, Etudiant à l’ENSTIB, Epinal
Quentin Le Janon: Plaquage et gravure laser, Co-fondateur In’Bô, Les Voivres
Christin Georgel: Typographie bois (letterpress), Imprimeur d’Art, En l’encre nous croyons, Gérardmer
Victor Bert: Taille lapidaire, Graveur et calligraphe, Bordeaux

#Broceliande #PaysdeLaGacilly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s