Art’cyclé(r) : un jour, une oeuvre… épisode 9

Inspirée par le Land Art et l’Arte Povera, Gwenaëlle Hugot architecte d’intérieur et plasticienne conçoit ses tableaux, sculptures, volumes et installations à partir de végétaux courants et de récupérations puisés en pleine nature ou dans les villes. Ses créations tentent de rendre un peu plus léger le quotidien et de faire une large place au rêve éveillé. Ces œuvres interrogent la fragilité apparente de la nature à travers des créations paraissant éphémères sans l’être. Par différents procédés de stabilisation, de séchages, de cuisson et de teintures, le végétal est fossilisé pour plusieurs dizaines d’années alors qu’il paraît avoir été fraîchement cueillit. L’illusion fonctionne grâce à différentes techniques de préservation. Elle donne à voir ce qui nous entoure mais que nous ne prenons pas forcément le temps de regarder. Voyons-nous réellement tout? Cette graine de blé est-elle modifiée ou non? Naturelle ou chimique? La simplicité et l’esthétique des pièces permettent de poser ces questions par petites touches.

44400 Rezé
http://gwenaellehugot.tumblr.com

hugot épaillard

Photographie d’Alain Epaillard (tous droits réservés)

#broceliande

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s